Connaissez-vous les bières artisanales japonaises?

Un des avantages de vivre ici à Kyoto, c’est d’avoir la chance de goûter aux merveilles de la cuisine japonaise et de ses boissons. Quand on évoque le Japon, on pense rarement au large choix et à la qualité des bières japonaises, et c’est bien dommage! Importées dans la période Edo par les Hollandais, comme beaucoup d’autres denrées, elles font aujourd’hui partie intégrante de la culture. Et depuis quelques années, on voit l’émergence de nombreuses bières artisanales, pour notre plus grand bonheur!

Je (Brett) suis un grand fan des bières artisanales et je peux vous assurer que l’un de mes moments préférés de l’année, c’est lorsque j’en choisis une pour aller la siroter sous un cerisier en fleur. Comme nous sommes en pleine saison de floraison des sakura, je souhaitais vous montrer où je trouve mes bières préférées.

A juste deux rues des bureaux de Bento&co, se trouve le marché de Nishiki ou Nishiki-dori (錦通), un marché très réputé, qui reste l’incontournable visite des touristes à Kyoto, mais aussi des restaurateurs et habitants du quartier.

 IMG_1388

Ma petite boutique se trouve sur cette rue, en allant vers l’ouest, sur la droite. C’est en fait une boutique traditionnelle de sake, qui vend également quelques bières artisanales, dont l’une de mes préférées, la Shuzankaido (en Japonais).

IMG_1395

La raison pour laquelle cette boutique de sake vend aussi des bières, c’est que Shuzankaido provient de la même distillerie de sake Haneda, dans le quartier du nord de Kyoto appelé Shuzan (周山).

La distillerie Haneda fabrique du sake depuis 120 ans, mais s’est mise à la bière artisanale depuis 1997 seulement.

Au Japon, la bière artisanale est appellée ji-biiru (地ビール), qui signifie « bière régionale ». C’est en fait une extension du terme ji-zake (地酒), qui signifie “sake regional”.

Cette distillerie de sake fabrique donc trois sortes de bière : Amber Ale, Weizen et Kölsch

Et voici deux d’entres elles, la Weizen et la Kölsch.

IMG_1396

J’ai choisi la Kölsch, attiré par sa belle étiquette  (^-^)

IMG_1398

La bière au Japon existe depuis que les marins-buveurs-de-bière ont débarqué, mais les bières artisanales n’ont vu le jour qu’après 1994, lorsque les lois régissant les distilleries s’assouplirent. Avant cela, il fallait produire au minimum 2 millions de litres pour obtenir une licence.

Aujourd’hui encore, il est difficile de vivre d’une seule activité de bière artisanale. Les boissons alcoolisées qui contiennent plus de 67% de malt sont taxées à un taux très haut, qui rend leur coût bien plus cher qu’ailleurs. C’est la raison pour laquelle au Japon, on trouve beaucoup de happoshu (発泡酒), une bière à faible teneur en malt, littéralement « boisson alcoolisée gazeuse ». Le gout est très semblable à celui de la bière, mais les afficionados n’en raffolent pas. (T_T)

Il est ainsi courant d’acheter sa bière artisanale deux fois le prix d’une bière classique, et quatre fois le prix d’une happoshu. C’est un environnement compétitif difficilement viable pour les distilleries qui en fabriquentJe respecte donc beaucoup les créateurs des bières de la distillerie d’Haneda, qui continuent leur travail malgré les difficultés que cela engendre.

Voici quelques autres ji-biiru que j’aime bien:

  • Minoh Brewery 箕面ブリュワリー (Minoh, Osaka)
  • Baird Brewing Company 合資会社ベアードブルーイング (Numazu, Shizuoka)
  • Hitachino Nest Biiru 常陸野ネストビール (Naka, Ibaraki)
  • Yo-ho Brewing ヤッホー・ブルーイング (Karuizawa, Nagano)

Finalement, c’est une question d’expérience, et je pense qu’il vaut mieux ajouter quelques yens pour apprécier une telle bière de qualité, et d’autant plus si elle est consommée sous un cerisier en fleur 🙂

IMG_1414

Shop at Bento&co button SMALL-FR

Ce contenu a été publié dans Guide Kyoto. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Connaissez-vous les bières artisanales japonaises?

  1. Oh mais la Kölsch est au départ une bière de Cologne 🙂 que j’ai découverte en janvier dernier.
    Je retransmets l’article à une amie amatrice de bière, en particulier allemande et japonaise.

  2. De la bière artisanale japonaise : je suis pour !! Par contre, j’imagine qu’il est impossible d’en trouver en France ? Si quelqu’un à une bonne adresse, je suis preneur !

  3. Quel plaisir de tomber sur ton article !

    Je me posais souvent la question de la tradition brassicole japonaise. En effet, le Japon est réputé pour ses whiskys, ses vins mais impossible de savoir ce qu’il en était de la bière.

    Qu’existe-t-il en dehors des Kirin, Asahi hyper exportées et assez dégueulasse.

  4. Très sympa cette article,
    Merci de faire partager cette expérience !! il est certain que les bières artisanales n’ont rien de comparable avec celles de la grande production.
    Mais c’est toujours bon à savoir !!
    beau reportage en tout cas 🙂