Kyoto – Tokyo en shinkansen « green car ». Tout ce que vous devez savoir.

photo 3 copy - copie

Deux heures et quinze minutes. C’est le temps qu’il faut pour aller à Tokyo depuis Kyoto en Shinkansen, le train à grande vitesse japonais. Le train et le Japon, c’est une grande histoire d’amour. Aussi pratique pour le monde des affaires qu’utile pour sortir des villes et s’évader en campagne, prendre le train au Japon est une expérience auquel vous ne pourrez pas échapper en venant ici !

Voici un petit récit et quelques chiffres sur mon trajet matinal (départ à 6h38) de Kyoto à Tokyo :

photo 3 - copie A 6h38, ce n’est pas encore l’heure de pointe et pourtant, le train parti d’Osaka 15 minutes plus tôt et qui arrive en gare de Kyoto est déjà bien rempli. A 90%, des hommes qui vont à Tokyo pour un voyage d’affaire. En semaine, le Shinkansen n’est pas vraiment familial, mais plutôt genre « costume gris et cravate ».

Mince, à 6h30, les boutiques à la gare ne sont pas encore ouvertes. Tant pis, pas de bento pour le petit déjeuner dans le train…

photo 1 - copie 2

photo 2 - copie

Trois gares, Nagoya, Yokohama et Shinagawa, ce sont les arrêts sur le trajet pour le Shinkansen « Nozomi », le plus rapide des 3 types de train sur cette ligne.

1000 yen (8 euros ou 12 USD), c’est le supplément que j’ai payé au 12000 yen du billet aller pour profiter de la Green Car, la classe confort du Shinkansen. Les sièges sont plus larges, l’espace pour les jambes aussi. Ils sont équipés de prises électriques et l’on peut aussi y brancher des écouteurs pour la radio. Bonus : deux magazines offerts, pour passer le temps, mais aussi un « oshibori », petite serviette humide pour se laver les mains.

photo 1 copy - copie

photo 4 copy - copie

Mais le plus gros avantages de la Green Car reste le fait qu’elle est souvent vide, on y est donc plus tranquille !
Gauche ou droite ? C’est sur la gauche, lors du trajet depuis Kyoto, qu’il faudra être pour voir le Mont Fuji à environ 30 minutes avant l’arrivée. Et donc de l’autre côté dans l’autre sens !

photo 2 copy - copiephoto - copie 2Un point négatif : le café que l’on sert dans le Shinkansen. A éviter si vous êtes un gourmet.
Petite gâterie : sur certains trajet (fin d’après-midi seulement ?), on vous propose un petit pot de glace à la vanille pour 300 yen (2.5 euros / 4USD). Difficile de résister.
8h53, arrivée à Tokyo. Comme d’habitude, le Shinkansen arrive à l’heure et 4 minutes plus tard, un autre, puis un autre.

On prend le train à grande vitesse comme un métro au Japon.

Shop at Bento&co button SMALL-FR

Ce contenu a été publié dans Guide Kyoto. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Kyoto – Tokyo en shinkansen « green car ». Tout ce que vous devez savoir.

  1. Va falloir que je fasse attention quand je vais le reprendre car la dernière fois j’ai complétement louper le mont Fuji 🙁

  2. Et moi j’ai eu beau être assise du bon coté et avoir regardé tant que je pouvais, le temps était trop mauvais, il n’était pas visible! (le Fuji-san) :'(
    Mais je confirme, le train au Japon, c’est que du bonheur!!! Rien à voir avec la Belgique, Bouhhhh! ;o)