Oni soit qui mal y pense

Non, non, il ne s’agit pas d’une faute d’orthographe, mais bien d’un jeu de mot conscient (que je vous laisse libre d’apprécier !) pour vous annoncer que Setsubun a envahi les rayons des supermarchés, ici à Kyoto. Un oni, c’est en effet un diablotin en japonais, ceux-là même que l’on chasse à coups de haricots hors des maisons le 3 février.

Sur les photos ci-contre, prises dans une supérette du centre-ville hier dimanche, vous pouvez distinguer clairement les masques d’oni, que chacun peut porter pour incarner un diablotin, et se voir ainsi poursuivre à jets de haricots, visibles également sur la photo (le choix ne manque pas).

Si vous n’aimez pas le gaspillage, sachez que ces haricots sont consommables et… rapidement consommés par les oiseaux de passage, qui ne diront pas non à ce met royal en plein hiver et soudain en abondance sur les trottoirs de la ville !

Ce contenu a été publié dans Informations, Vue de Kyoto. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Oni soit qui mal y pense

  1. Dans les jeux de mots culinaires sur les diablotins… avec mon correspondant japonais nous avions un jour fait une session onigiri à la maison. Dissertant sur les traductions possibles du mot en japonais et en français nous avons fini par nous esclaffer à l’idée de bientôt manger les chatouilles du diable… Eh oui, à chacun son humour 😀

  2. Voilà un jeu de mot interculturel qui me plaît bien, merci Menolly 😀

  3. Ping : Nouveautés de février | Bento&Co Blog